Remède contre la nausée, facilitateur de digestion, bombe antioxydante et énergétique, les bienfaits du gingembre sont multiples ! Et en cette période hivernale, je ne pouvais résister à l’envie de vous parler de cette épice magique et même de vous concocter un petit cocktail santé/minceur.

Le saviez-vous ? Moi non…

Le rhizome de gingembreAvant de parler des bienfaits du gingembre, un petit tour historique. Le terme gingembre serait un dérivé du sanskrit shringavera (25 789 points au scrabble) qui signifie « en forme de bois de cerf ». Et pour ceux qui ont déjà croisé un bout de gingembre frais, ce n’est pas totalement dénué de logique. Question sémantique, on est passé par les grecs, puis par le latin (zingiber) puis par le français « gingibre » et finalement gingembre. Le terme dans sa forme moderne apparaît en 1256.

A priori, ce rhizome a son origine dans le sud de l’Inde et de la Chine où il est utilisé comme plante alimentaire et médicinale. Le gingembre est l’une des premières épices à faire son entrée en Europe et fut amenée par des marchands arabes, environ un siècle avant notre ère.

On en trouve trace dans des ouvrages médicaux de Dioscoride et de Pline l’Ancien (avant qu’il ne meure pulvérisé par l’éruption du Vésuve). A l’époque, on reconnaît au gingembre des vertus curatives antipoison. Bon, faut savoir qu’à l’époque, toutes les épices étaient recherchées pour leurs vertus antipoison parce que ça s’empoisonnait pas mal.

En France, le gingembre était surtout connu au IXème siècle. Quand le gingembre a été planté aux Antilles et au Mexique au milieu du XVIème siècle par les espagnols, il fut la première épice d’origine orientale à être cultivée dans le Nouveau Monde. Voilà, petit point historique pour briller en société. A condition que quelqu’un prononce le mot gingembre, durant la soirée, parce que sinon vous aller ramer pour parler du sanskrit.

Les bienfaits du gingembre sur la digestion

Et en période d’excès des fêtes, cette propriété nous sera bien utile. En effet, suivant des études réalisées sur des animaux, le gingembre pourrait stimuler la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs. Aucune étude n’a été réalisée sur l’Homme, mais comme il n’y a aucune contre-indication, ça ne coûte rien de tenter quelques infusions.

Une bombe antioxydante et énergétique

lamelles de gingembre confitLes antioxydants sont ces composés qui protègent les cellules des dommages causés par les méchants radicaux libres. Ces radicaux libres sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement de certaines pathologies liées notamment au vieillissement. Or une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre. Certains pourraient même être libérés pendant la cuisine. C’est pourquoi, il ne faut pas hésiter à faire bouillir le gingembre pour profiter pleinement de ses bienfaits.

Il est aussi et surtout un excellent tonifiant et fortifiant de l’organisme. D’ailleurs, ses vertus aphrodisiaques lui viennent de sa capacité à tonifier l’ensemble de l’organisme. Il aiderait même à faire baisser la fièvre en cas de coup de froid.

Il est anti-inflammatoire

En phase de perte de poids, le gingembre a tendance à réduire les sensations de ballonnement. En outre, si vous avez les intestins un peu sensibles, le ventre vite gonflé à la moindre contrariété, le gingembre a des vertus anti-inflammatoires. Depuis un lourd traitement au corticoïde, j’ai une hypersensibilité gastrique, et croyez-moi, consommer du gingembre en infusion m’a beaucoup soulagée.

Contre les nausées et les vomissements

En 1999, l’organisation mondiale de la santé a reconnu l’utilité du rhizome de gingembre pour lutter contre les nausées et les vomissements de la grossesse. Les ginérols et les shogaols contenus dans la plante jouent un grand rôle dans l’effet antiémétique. Il agirait en effet sur la réduction des mouvements de l’estomac. Là aussi, testé et approuvé !

Un brûle graisse !

En plus de l’amélioration de la digestion, le gingembre aurait des propriétés brûle-graisse.

Sa consommation permettrait d’accélérer le fonctionnement du métabolisme. Un métabolisme boosté et une bonne digestion, c’est plus de calories qui sont brûlées. Ces qualités font du gingembre un ingrédient d’un très grand nombre de suppléments “perte de poids.”

En plus, cette épice provoque une sensation de satisfaction et de satiété. Alors aucune raison de passer à côté !

Recette magique : cocktail de thé au gingembre

Infusion de gingembreUn cocktail Santé et minceur

Faire bouillir un grand bol d’eau. Y plonger ensuite deux cuillères de gingembre frais râpé. Laisser infuser pendant cinq minutes, comme un thé. Filtrer l’eau. Ajouter du miel, une pincé de curcuma et de cannelle. Pour une version pour gourmande, remplacez le gingembre frais râpé par quelques morceaux de gingembre confit.

Le saviez-vous ? Pour briller devant la machine à café

Cookies pain d'épicesAu XVIème et au XVIIème siècle, dans plusieurs pays européens on met au point une recette de pain devenue rapidement célèbre : le pain d’épices. A l’origine, quelle que soit la recette, il contenait toujours du gingembre. La raison ? L’odeur fortement aromatique permettait de masquer la saveur de la farine qui était bien souvent rance.

Selon le pays dans lequel il est cultivé, le gingembre aura une saveur légèrement différente. Le gingembre australien, par exemple, a une saveur plus sucrée que les autres et légèrement citronnée. Il est souvent utilisé pour les confiseries. Le gingembre d’Afrique et du Sierra Leone sera lui plus corsé, avec une saveur plus camphrée. Il servira pour l’huile essentielle.

Alors, à vous les infusions de gingembre devant un bon film et sous un plaid !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Author

Pas facile d'assumer des rondeurs quand on a toujours fait un 36... et surtout quand sa prise de poids a été rapide et forcée par un traitement médical. Et si son corps avait la capacité de se réguler de lui-même quand on lui donne le bon carburant ? Lucie est l'auteur de notre slogan "mincir en se faisant du bien" auquel elle croit à 100% !

Write A Comment