Si l’ail pâtit de l’odeur qu’il confère à l’haleine (et à tout le corps d’ailleurs), c’est pourtant un aliment qui a de vrais pouvoirs magiques. Laissez-moi vous plonger dans le monde merveilleux de ce super aliment. Voici 8 bienfaits insoupçonnés de l’ail sur votre santé et votre métabolisme.

ail et son odeur

Chacun reconnaît l’odeur de l’ail sauf celui qui en a mangé, et qui se demande pourquoi tout le monde se détourne de lui.

Que savons-nous de l’ail ? Il donne une haleine de chacal souffrant d’un abcès dentaire. Cette caractéristique place cet aliment dans le top 10 de ceux auxquels on avoue jamais être accro. Dans son Grand dictionnaire de cuisine, Alexandre Dumas dénonçait l’ail pour son odeur désagréable… mais aussi comme atout santé. Car l’ail contient de l’allicine. Ce composé sulfuré renforce l’immunité, améliore la santé cardiovasculaire et réduit l’inflammation. Il agit comme agent antibactérien pour lutter contre les maladies bactériennes et l’intoxication alimentaire. Alors, c’est parti pour la liste des 8 bienfaits principaux de l’ail !

1. Ça fait du bien à notre petit cœur.

Une alimentation riche en ail est liée avec une meilleure santé cardiovasculaire et moins de cholestérol. Soit une tension équilibrée et des artères qui fonctionnent mieux.

Coeur avec ses mainsDes recherches conduites à l’université américaine Emory montent que l’allitridine (dérivé de l’allicine) présent dans l’huile d’ail, permet de protéger le cœur. Après avoir déclenché une crise cardiaque sur des souris, les scientifiques ont donné à la moitié de l’allitridine. Ils ont observé que les tissus cardiques des souris traitées présentaient 61% de dommages en moins que ceux des souris non traitées.

Une étude similaire en Allemagne a mis en avant que les globules rouges étaient capables de transformer le soufre dans l’ail en sulfure d’hydrogène. Ce gaz dilate les vaisseaux sanguins pour équilibrer la tension artérielle, réduisant le risque de développer une maladie cardiaque.

2. Ça fait du bien à nos os.

Les femmes ayant une alimentation riche en légumes aillés ont moins de risque de développer de l’arthrose.

C’est en tout cas la conclusion d’une longue étude conduite à l’Université d’East Anglia et au King’s College à Londres. L’observation d’un groupe de 1000 jumelles a permis de conclure que les femmes qui mangent régulièrement des légumes riches en allium (échalotes, ail, oignons, poireaux) ont moins de risques de développer de l’arthrose. Cette même étude a également montré que les composés d’allium étaient prometteurs dans le traitement des patients souffrant d’arthrose.

3. C’est un puissant anti-inflammatoire.

Douleur et ailL’huile d’ail en particulier est un traitement puissant pour les muscles douloureux et les articulations enflammées. À masser directement sur la zone touchée. Ainsi votre odeur corporelle sera en total raccord avec votre haleine…

Des recherches publiées dans le journal scientifique Food and Chemical Toxicology ont mis en évidence la capacité des extraits d’ail cru à réduire l’inflammation à court terme, grâce aux cytokines pro-inflammatoires présentes dans l’ail cru. Mais attention, cuire l’ail diminue ses pouvoirs anti-inflammatoires.

4. L’ail réduit les risques de cancer du poumon.

Bol d'ail cruUne alimentation riche en ail cru serait liée à une réduction du risque de cancer du poumon.

Le cancer du poumon est le deuxième cancer le plus commun chez les hommes comme chez les femmes. Un groupe de chercheurs du centre de contrôle et de prévention des maladies de la province de Jiangsu, en Chine, ont étudié les habitudes alimentaires de 1424 patients atteints de cancer du poumon et de 4543 adultes en bonne santé.

Les adultes en bonne santé qui consomment de l’ail deux fois par semaine ou plus auraient 44% de risque en moins de développer un cancer du poumon.

 

5. Ça protège le cerveau (mais on me dit que ça ne rend pas forcément plus intelligent).

De nombreuses personnes associent le poisson et ses acides gras à l’intelligence et à la protection du cerveau. Mais une étude de l’école médicale de l’Université de Caroline du Sud (MUSC) semble suggérer que cuire le poisson avec quelques gousses d’ail serait encore plus efficace… L’ail aiderait à détruire les cellules cancéreuses du cerveau (ou glioblastome, un type de tumeur cérébrale mortelle) et à le protéger des tumeurs cérébrales malignes.

Les scientifiques du MUSC ont mis en évidence 3 composés organo-sulfurés particulier à l’ail – dont notre fameuse allitridine de tout à l’heure – qui auraient le pouvoir de détruire les cellules des tumeurs cérébrales malignes chez les humains participant à l’étude.

6. Ça renforce le système immunitaire.

L'ail trop cuteL’ail cru a longtemps été connu pour ses capacités à combattre le rhume. Et les médecins de la St Joseph Family Medicine Residency à Mishawaka en Indiana ont découvert que l’utilisation régulière d’ail était aussi prometteuse pour réduire de façon préventive la fréquence de rhumes chez les adultes. Bon, la même étude a montré que même si l’ail semblait empêcher la récurrence de la maladie, il était incapable de réduire la durée des symptômes une fois le rhume installé.

Quant aux maladies intestinales et aux intoxications alimentaires, là aussi, l’ail vous protège ! Ainsi des chercheurs de l’Université de l’État de Washington affirment que le disulfure d’allyle, un composé aillé, serait efficace pour réduire les intoxications causées par les bactéries Campylobacter.

7. Un allié minceur, of course !

Ail, allié minceurPauvre en calories et riche en potassium, en calcium et en vitamine A et C, l’ail lutte contre le mauvais cholestérol et favorise l’élimination urinaire.

Il stimule également le métabolisme et permet de brûler des calories. De plus, la consommation d’ail donne au cerveau des signaux de satiété quand vous le manger. L’ail est donc votre allié minceur !

Mais si vous désirez l’utiliser dans vos régimes, comme toujours, consommez-le avec modération pour être sûre que vous le digérez bien.

8. Il éloigne les vampires.

Ail et nosferatu
Nosferatu en train de faire sécher son vernis

La fleur d’ail (et non les gousses, ne vous trompez pas, une erreur dans ce domaine peut vous coûter votre âme) serait très efficace pour lutter contre les vampires. Ceci pour une raison obscure que je n’ai pas trop comprise malgré les innombrables études scientifiques portant sur la question et que j’ai bien évidemment toutes lues.

Cependant, pour une protection optimale, il est conseillé d’asperger le sol de moutarde. Je tiens à dire que ce n’est pas moi qui fais les règles.

Conclusion

Si la communauté scientifique s’accorde à nous conseiller la consommation de l’ail (cru de préférence), alors ça ne coûte pas grand-chose de l’introduire dans notre routine alimentaire. Si sa forte odeur vous est insupportable, sachez qu’il existe sous forme de complément alimentaire, en comprimés.

Mais comme toujours, le maître mot, c’est la modération ! Car l’ail peut entraîner des problèmes de digestion et certaines personnes peuvent y être très sensibles. Gardez toujours à l’esprit notre devise : écoutez votre corps et faites-lui confiance !

Le saviez-vous ? Pour faire la maline devant la machine à café :

En Sibérie, selon les croyances des Bouriates, une odeur d’ail se répand quand les âmes des femmes mortes en couche viennent la nuit persécuter les vivants. À Rome, l’entrée du temple de Cybèle était interdite à ceux qui venaient de consommer de l’ail. Comme il faisait partie de la nourriture ordinaire des soldats romains, l’ail est devenu le symbole de la vie militaire.

Henri IV
Henri IV

Henri IV fut un grand consommateur d’ail. Déjà lors de son baptême, son grand père lui a frotté les lèvres avec de l’ail. Ce rite du Béarn devait le protéger du mal et lui conférer la force du chef. Par la suite le vert galant n’omettait jamais chaque matin de manger une gousse d’ail, afin d’honorer comme il se doit ses nombreuses conquêtes féminines.

Cet engouement pour l’ail lui valut de la part de ses proches, de le décrire comme ayant “une haleine à terrasser un bœuf à vingt pas”.

Mais bien que puant l’ail au point de donner la nausée, il arrivait à séduire de belles femmes comme Gabrielle d’Estrées !

Author: Lucie

Pas facile d'assumer des rondeurs quand on a toujours fait un 36... et surtout quand sa prise de poids a été rapide et forcée par un traitement médical. Et si son corps avait la capacité de se réguler de lui-même quand on lui donne le bon carburant ? Lucie est l'auteur de notre slogan "mincir en se faisant du bien" auquel elle croit à 100% !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 thoughts on “8 preuves que l’ail est un aliment pas glam mais magique

  1. Il faut ajouter que l’ail est un antifongique puissant, fort utile en cas de candidose (qui est une affection courante, aux symptômes qui ne font pas forcément penser à ça).

    Posted on 16 novembre 2016 at 11:48