Quel a été le déclic qui vous a permis de vous lancer dans votre perte de poids et surtout de la tenir jusqu’au bout ? Quand on cherche des témoignages sur Internet, on trouve très souvent des histoires similaires.

“Je suis tombée sur une photo récente de moi et j’ai détesté ce que j’ai vu. Le choc a été tellement rude que j’ai décidé d’agir.”
“Je suis montée sur ma balance après plusieurs mois sans me peser, et là, j’étais bien plus lourde que je ne le pensais… Si je ne faisais rien, ça allait empirer…”
“Un jour ma fille est venue me voir et m’a dit « maman, je t’aime même si tu es grosse. » Et là ça en a été trop.”

Tel un interrupteur, le déclic permet de donner du sens à quelque chose et surtout de trouver la volonté d’agir. Sauf que le déclic est différent pour chacune et que certaines semblent l’attendre en vain… J’ai eu beau voir des dizaines de photos de moi obèse, ou me peser régulièrement et voir la courbe de poids monter, je n’ai jamais réussi à entamer un régime ou un rééquilibrage alimentaire juste à cause de ça. Dans mon article précédent, je vous faisais part des 2 expériences qui ont été des déclics pour moi. Je vous disais aussi que j’étais convaincue qu’un déclic peut survenir n’importe quand, et qu’on peut provoquer sa chance.

Voici 5 questions à se poser absolument si l’on veut trouver la motivation de se lancer dans un parcours minceur.


1. Pourquoi suis-je en surpoids ?

Depuis combien de temps êtes-vous en surpoids ? Est-ce que votre prise de poids s’accélère ou votre poids est stable ? Votre surpoids est la combinaison de multiples facteurs. Certains anciens, d’autres plus récents, mais en particulier :

Manger sur le pouce
Shutterstock.com/Image Point Fr
  • Votre alimentation : Est-ce que vous manger trop ou alors pas équilibré ? Est-ce que vous savez quoi manger ? Prenez-vous le temps de cuisiner ? De même, prenez-vous le temps de manger ?
  • Votre activité : Êtes-vous très sédentaire ou faites-vous un peu d’exercice ? Est-ce que vous savez quel exercice faire ?
  • Vos habitudes : Est-ce que vous faites beaucoup d’efforts au quotidien mais vous gâchez toujours tout par des soirées arrosées plusieurs fois par semaine ? Est-ce que vous êtes accro à quelque chose en particulier ? Peut-être, comme moi, le goût sucré ?

Essayez de comprendre si vous avez des compulsions liées au stress, à l’ennui, à l’angoisse, à un traumatisme. Si vous êtes une mangeuse émotionnelle, il y a peut-être des choses à traiter en profondeur pour que vous puissiez garder votre motivation sur la durée.


2. Qu’est-ce que j’ai essayé pour maigrir jusque là ?

Faites un bilan honnête de votre histoire minceur ou régime. Commencez par une prise de conscience du chemin parcouru… ou pas encore parcouru. Avez-vous déjà mis au moins une fois toute votre énergie à atteindre ce bien-être tant désiré ?

Miroir et déclic
Shutterstock.com/Matva
    • Inscrivez noir sur blanc quelles ont été vos difficultés : Qu’est-ce que vous avez fait jusque-là pour atteindre votre but ? Qu’est-ce qui a marché ? Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Pourquoi avez-vous arrêté ? Quand avez-vous arrêté ?

 

    • Est-ce que vous répétez une erreur : Êtes-vous une adepte des régimes miracles ? Peut-être une pro du « je ne dépasse jamais deux jours de régime » ? Est-ce que vous récidivez envers et contre tout sur des méthodes qui ne marchent pas ou vous font reprendre du poids ?

 

  • Ouvrez-vous à toutes les opportunités : Est-ce qu’à chaque fois qu’on vous donne un conseil vous répondez systématiquement “ça n’est pas possible pour moi” sans même envisager d’essayer ? Est-ce que vous avez déjà essayé de bousculer votre routine ?

 3. Est-ce que j’ai vraiment besoin de maigrir ?

Oui, oui. C’est une question importante et le blocage peut venir de là ! Finalement, est-ce que votre poids vous handicape réellement au quotidien ? Est-ce qu’il y a un vrai risque pour votre santé ? Certes, les formes de Jennifer Lopez vous rendent jalouse, mais est-ce que votre silhouette actuelle vous empêche vraiment de vous sentir heureuse ?

      • Déclic minceurImaginez votre vie avec votre poids idéal : Maintenant, imaginez votre vie si vous gardiez pour de bon votre poids actuel. Si vous ne perdez pas de poids dans les mois et années qui viennent, qu’est-ce qui se passera pour vous ? Ne pas agir, c’est aussi faire un choix. C’est faire le choix d’assumer son corps et de s’accomplir telle que l’on est aujourd’hui. Êtes-vous prête à renoncer à cet autre corps rêvée et à vous aimer pleinement avec vos rondeurs ?

     

    • Quelles sont vos priorités : Les efforts à fournir pour sculpter votre corps en valent-ils vraiment la peine pour vous, à ce moment précis de votre vie ? On pourrait faire un article complet sur le « moment opportun ». Peut-être que vous menez d’autres combats encore plus durs dans votre vie et que votre sérénité ne passe pas tout de suite par votre poids. Soyez juste consciente que les combats s’enchaînent parfois, et qu’on peut attendre en vain le ‘bon moment’…

Si vous avez la conviction que votre corps vous bloque pour avancer et vous réaliser, alors agissez plutôt que de laisser passer une année de plus. Votre bien-être et votre épanouissement sont vraiment à portée de main.


4. Quel est mon objectif ?

Quel est votre objectif ? S’agit-il d’un chiffre précis sur la balance ? De mensurations ? Est-ce que cet objectif est réaliste, sain et concret ? Quelle silhouette voulez-vous sculpter ? Par quelles formes êtes-vous attirée ? Pour se lancer, il faut fixer son objectif et une temporalité. Car c’est seulement en ayant un objectif que vous pourrez définir votre plan de bataille.

Objectif déclic minceurQuand je me suis lancée dans ma perte de poids à plus de 90 kg, je m’étais donnée pour objectif de passer sous la barre des 70 kg en un an. Cet objectif m’a donné un point de focus, un but pour évaluer le chemin parcouru, une deadline. C’était un bon point de départ qui m’a permis de me lancer !

Mais pour être honnête… c’était un objectif un peu flou. J’avais cette vision de moi sans bourrelets, genre top model bien sûr, mais je n’avais pas de point de comparaison. Les 70 kg, je ne les avais pas faits depuis l’adolescence. Je n’avais pas non plus un type de silhouette précis que j’enviais.

C’est à cause de ce flou que je n’ai pas réussi à sortir du régime quand il le fallait. Parce qu’à 70kg, j’avais encore un petit ventre rebondi et des cuisses bien en chair et que j’étais focalisée sur faire baisser ce foutu chiffre plutôt que sur un moyen de tonifier ma silhouette.


5. Est-ce que j’ai une méthode qui me convient pour perdre du poids ?

La volonté, c’est une chose, mais est-ce que vous savez comment vous lancer ?

Un plan pour un déclicPeut-être n’avez-vous pas trouvé le bon chemin et votre inconscient (et votre conscient d’ailleurs) freinent des quatre fers de prendre un chemin qui n’est pas pour vous.

Attention aux régimes miracles, attention aux énièmes promesses des -20 kg en 3 mois. Pour savoir quelle méthode vous convient, découvrez les bases de la nutrition. Comme ça vous pourrez bien comprendre ce qu’on vous propose et ce qui résonne avec votre vie. Puis, une fois que vous serez informée, n’hésitez pas à vous faire accompagner, que ce soit par un nutritionniste ou par un coach minceur sérieux et compétent.

L’important est de trouver la méthode adaptée à vous – à votre corps et à votre mode de vie.


Alors ? Pouvez-vous répondre à toutes ces questions ? Et surtout, est-ce qu’elles vous permettent de faire un pas de plus dans votre parcours minceur ?

Partagez avec moi d’autres questions ou événements qui vous aident à vous motiver, ou au contraire les points qui sont encore bloquants pour vous. Le déclic n’est plus très loin ! 🙂

Author: Jaina

Après avoir perdu plus de 25 kg en moins d'un an, j'ai dû apprendre à gérer mon addiction au sucre pour vaincre l'infernal effet yoyo. Pour cela, j'ai adopté un mode de vie low sugar. Je partage avec vous mes conseils pour une vie saine au top de votre forme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

One thought on “5 questions essentielles pour provoquer son déclic minceur